la piscine
navigation

de l’idéal féminin à la diversité comme outil marketing - le cas barbie

 

started from californian ideals now we here

Avant, Barbie rimait avec blondeur, minceur et complexes. Aujourd’hui (aussi mais), Mattel mise sur la diversité pour gagner des parts de marché.
 
Curieux·se d’en savoir plus ? Je t'explique tout dans cet article.
 
Fasten your bouée, we’re about to take off.
 
 

🏊‍♀️ phase #0 - 1959 - 1968 - la diversiquoi ?

Les 10 premières années de sa vie, Barbie est… Barbie. Une jeune femme fine à la longue chevelure blonde avec un corps féminisé à l’extrême. D’abord en concurrence avec la poupée Bild Lilli – qui s’inclinera devant sa rivale en 1961 –, le phénomène Barbie prend rapidement de l’ampleur.
 
Le succès de sa création donne naissance à la société Mattel qui s’empressera de développer une garde-robe fournie à la poupée.
 
Pour l’anecdote, des études ont montré que si Barbie était vivante, elle ne pourrait pas se tenir debout. En cause, ses proportions démesurées.
 

🏊‍♀️ phase #1 - 1968-1980 - un pied dans l’eau

C’est en 1968 que Mattel met un premier orteil dans l’eau de la diversité avec sa première poupée noire, appelée Christie. L’année suivante, celle-ci est suivie de Julia, une poupée infirmière noire. C’est en 1971 que la V2 articulée de Christie voit le jour.
 
Ces premières expériences validées, Mattel lance officiellement la gamme noire et latine de Barbie en 1980.
 

🏊‍♀️ phase #2 - 1989-2015 - le plongeon

Une fois le potentiel diversité compris, Mattel a continué sur sa lancée avec la création d’une collection de Barbies exerçant des métiers à connotation masculine. Se sont ainsi succédées Barbie Pilote, Amirale, Sergente, Pompier et bien d’autres*.
 
 
 

🏊‍♀️ phase #3 - 2015-auj - comme un poisson dans l’eau

Depuis 2015, Mattel s’est lancé corps et âme dans la diversité et l’inclusion en multipliant les versions du couple Ken et Barbie : changement de morphologie, handicap, vitiligo, etc.
 
Mattel l’a compris : représenter la diversité paye – littéralement.
 
Le clou du spectacle étant la réalisation et la sortie du film Barbie qui a rythmé l’été 2023. Celui-ci enregistre les meilleures recettes de ventes (1 milliards de dollards) aux État-Unis deux semaines après sa sortie (source : The Guardian). Une première pour un film produit par une femme.
 
Mais au-delà du tsunami marketing que représente la campagne Barbie, le succès de Mattel nous montre que moderniser sa marque pour s’adapter aux enjeux actuels d’inclusivité & diversité** est devenu essentiel.
 

👀 pourquoi on kiffe ?

Pour moi, il en va de même des sujets de sens au travail et d’engagement. Il est primordial de donner à voir la diversité de nos sociétés, de créer des récits inclusifs et représentatifs pour embarquer tout le monde dans la construction d’un futur plus durable.
 
Ces questions sont au cœur de l’évolution de la ligne édito de La piscine, pour la découvrir, abonne toi à la Ploufletter.
 
See you soon au bord du bassin 🐋
 
PS : pour aller plus loin, tu peux aller découvrir cette page du site Mattel
 
👋
Envie d’apprendre à te connaître ? De créer une vo·i·e à ton image ? Viens faire le point sur ton parcours avec La culbute, le parcours introspectif by La piscine. On t'accompagne pendant 30 jours à (re)mettre du sens dans ta vie natatoire. Tu y trouveras fiches, exercices et inspiration pour trouver ta voie et prendre ta place 🤿
 
Apolline 🐋 pour La piscine, 21/08/2023
 

* Je suis au regret de dire que Barbie n’a jamais fait de natation
** C’est un début.
 

 
©La piscine média, 2022 - 2024, site par Apolline 🐋